L’enfant vient au monde avec la psychologie d’un conquérant de l’univers.

Maria Montessori

La pédagogie Montessori
Au cœur de notre enseignement

Qui est Maria Montessori ?

Maria Montessori a consacré sa vie à l’Homme, à l’étude de l’amélioration du potentiel humain sur la terre, en étudiant le développement naturel, physique et psychique de l’enfant dès sa naissance et même avant, dans son développement in-utéro.  Ses observations, recherches et travaux ont abouti à l’élaboration de sa méthode d’apprentissage.

La pédagogie scientifique de Maria Montessori consiste surtout à manipuler librement et en autonomie un matériel didactique attractif, riche et varié. Ce matériel a une utilisation spécifique aux différentes étapes du développement, et isole chaque difficulté.

Le matériel est auto-correctif. L’enfant s’aperçoit lui-même de ses erreurs. Chaque matériel est disposé sur des étagères à hauteur des enfants. Il est présenté en exemplaire unique.

L’utilisation autonome du matériel permet de responsabiliser l’enfant face à ses apprentissages et de s’organiser dans son travail.  Toutes les matières peuvent être abordées de cette manière.

L’environnement des 3-6 ans

L’accent est mis sur l’aspect sensoriel et pratique des apprentissages. De cette manière, l’enfant apprend avec tout son être. Les apprentissages de vie pratique, activités courantes de la vie quotidienne (boutonner un vêtement, nettoyer un miroir, balayer, prendre soin des plantes…) et de la vie sensorielle (exercices de de reconnaissance des sons, des odeurs, du toucher…) canalisent l’attention de l’enfant, développe sa concentration, sa motricité fine etc…

Grâce à la manipulation  de ce matériel sensoriel spécifique, il absorbera durablement dans son esprit de solides notions et concepts de base.

Avec cette préparation, il pourra naturellement et progressivement se diriger dans la classe 6/10 ans, vers les apprentissages plus abstraits, toujours librement et à l’aide du matériel pédagogique riche, varié et plaisant.

L’environnement des 6-10 ans

A cet âge l’enfant traverse la période dite « période sensible de la culture ». Il veut s’enrichir de connaissance du monde qui l’entoure.

Les multiples sorties pédagogiques de découverte, les ateliers et expériences viendront compléter l’utilisation quotidienne du matériel didactique.

L’enfant à cette période a besoin de se confronter au monde réel, de plus d’indépendance et développe un intérêt et une ouverture pour ses congénères. Il développe son envie de travailler avec d’autres enfants.

A cet âge de la socialisation, les enfants seront amenés à travailler plus souvent en petits groupes constitués de 2 ou 3 élèves. Il aura l’occasion dans la classe Montessori d’effectuer bon nombre de recherches et d’exposés selon ses centres d’intérêts. C’est aussi la période où naît chez lui le sens de la Morale, il commence à se poser des questions d’ordre philosophique.

Dans la classe, les enfants seront amenés à philosopher et à débattre ensemble dans le respect des idées de chacun, notamment lors des réunions que l’on nomme « arbre à palabre ». Ils apprendront à réfléchir collectivement, à intervenir et  à exprimer leurs idées en réunion.

La place de l’adulte dans la classe et dans ces réunions est d’observer une délicatesse sur le plan moral, de répondre aux questions en disant peu et uniquement « la vérité, le nécessaire et le suffisant » (Maria Montessori).

Le cadre et la position de l’éducateur

Le cadre et l’environnement dans les classes est préparé et ajusté minutieusement afin de répondre aux besoins naturels et spontanés de chaque enfant.

Le mobilier ajusté à sa taille, lui permet de choisir spontanément des activités correspondant à ses motivations personnelles et profondes, dites périodes sensibles d’apprentissage.

Autonome, l’enfant manipule librement le matériel avec lequel il choisit de travailler. L’enfant est assuré de trouver le matériel rangé toujours au même endroit. Il trouve des repères, se voit respecté dans son besoin d’ordre. Il réutilise le matériel tant de fois qu’il lui sera nécessaire pour construire son intelligence et s ‘épanouir.

L’éducateur bienveillant, guide l’enfant dans le choix de ses activités, et oriente l’enfant.

L’enfant évolue librement et calmement dans la classe. Ses besoins de repos, ou d’observer les autres enfants travailler sont pris en considération. Il ne s’agit pas que l’enfant fasse tout ce qu’il veut, mais qu’il apprenne à vouloir tout ce qu’il fait.

L’éducateur se positionne en retrait et observe les enfants. Quand l’enfant fait une erreur, l’éducateur n’intervient que s’il en exprime le besoin, avec justesse et discrétion. Il aide uniquement « là où c’est nécessaire » Maria Montessori. Il doit être aussi attentif aux émotions de l’enfant afin que celui-ci se sente en sécurité affective dans l’ambiance des classes. Il instaure un climat de confiance. Il définit le cadre aimablement et l’explique à l’enfant.

« Pour que l’enfant affleure et manifeste son activité, il faut d’abord que l’adulte se corrige. L’adulte est trop énergique, trop tyrannique, il doit se faire plus indulgent. C’est le point capital des maîtres nouveaux » Maria Montessori

Les éducateurs veilleront également à mettre en place, à générer l’ « écologie relationnelle » à tous les niveaux (dans la relation éducateur-enfant, enfant-enfant, parents-éducateur etc..).

Les éducateurs mettront un point d’honneur à éveiller le principe de vivre ensemble. Pour cela, il semble important de développer l’esprit critique des enfants afin de voir s’éveiller en eux la compréhension des autres, du monde et de ses différences. Concrètement, des réunions d’enfants appelées « arbre à palabre » auront lieu très régulièrement dans les classes. Ces réunions seront pour eux l’occasion de réfléchir, philosopher. Les jeux de société et jeux coopératifs favoriseront de même ces interactions.

c5f81f44dd22a6d0a24755ca89cd8bbd((((((((((((((((((

Pin It on Pinterest

Share This